Historique

L’Université Saint-Joseph de Beyrouth s’est toujours préoccupée de questions éducatives et de pédagogie qui relevaient au départ du Département de psychologie et des sciences de l’éducation de la Faculté des lettres et des sciences humaines. En octobre 2002, le Département s’est transformé en Faculté des sciences de l’éducation, suite au décret n°1947 du 21 décembre 1999. Afin d’élargir le spectre de ses manœuvres, de remplir une mission commune et d’assurer une synergie des compétences en matière d’éducation, l’Institut libanais d’éducateurs (ILE) a été rattaché, en septembre 2005, à la Faculté. La Faculté devient bilingue, en 2018 et trilingue en 2019, dispensant des formations diplômantes et continues, en français, en arabe et en anglais, visant à promouvoir le pluralisme culturel et le multilinguisme, éléments qui caractérisent la société libanaise.

Fidèle à la mission jésuite qui l’anime, la Faculté des sciences de l’éducation vise la formation humaniste intégrale des apprenants, s’adressant à l’ensemble de leur personnalité. Elle se veut un lieu de vie, favorisant l’épanouissement personnel et social de chaque apprenant ainsi que sa formation académique et pédagogique, les incitant à l’excellence intellectuelle et humaine. Sensible à la mission citoyenne, elle aspire à les mettre au service d’autrui et de la nation. La Faculté souhaite également former des apprenants chercheurs, curieux du savoir et intéressés par toute nouveauté pouvant contribuer à l’enrichissement de la communauté scientifique, au niveau national, régional et international.